Sylvie Moreau: «Les conseils que j’aurais aimé me donner plus jeune»

Sylvie Moreau, présidente de Coty Professionnal Beauty. (image: Coty)

Parce que le mentoring et le conseil peuvent aider des jeunes femmes en démarrage de carrière à accéder aux postes de dirigeantes, Femmes Leaders by Bilan vous propose la contribution libre de Sylvie Moreau, présidente de Coty Professional Beauty. De quoi inciter des femmes arrivées au sommet à conseiller les novices afin de les aider à gravir les échelons…

Il y a quelques temps, j’ai eu le plaisir de participer à une discussion de groupe sur le thème «Les conseils que j’aurais aimé me donner plus jeune». Ce fut une expérience formidable, qui m’a permis de réfléchir et de me poser beaucoup de questions pour parvenir à donner ces trois conseils. J’ai adoré les partager autant que j’ai aimé entendre et apprendre des autres membres. Ayant le luxe du temps et de la paix mentale pendant un week-end, j’ai pris le temps d’écrire les trois choses qui, je pense, m’auraient aidé plus jeune.

1. La passion peut se passer de succès, mais le vrai succès ne se passe pas de passion. 

Je suis intimement convaincue qu’il faut donner un but à sa vie et suivre sa passion. L’autre jour, je suis tombée sur l’un des modèles d’épanouissement personnel les plus profonds et les plus puissants: un concept japonais appelé «Ikigai» qui saisit la raison d’être de l’individu. C’est cet endroit magique où vous pouvez combiner ce que vous aimez, ce pour quoi vous êtes bon, ce pour quoi vous pouvez être payé(e) et ce qui fait une différence dans le monde. Lorsque j’ai choisi de me lancer dans le monde de la coiffure professionnelle peu après l’acquisition de Wella par P&G, il s’agissait surtout d’un choix rationnel. J’étais passionnée par le monde de la beauté et souhaitais approfondir mon expertise et mes connaissances dans ce milieu plus ciblé de la beauté. Je voulais découvrir un nouveau modèle d’activité et me sentais prête à passer le cap de par ma longue expérience en soins capillaires. Je savais que j’allais me plaire dans ce milieu et finalement, je m’y plais encore plus que je n’aurais pu l’imaginer !

Le monde de la coiffure professionnelle est très centré sur l’humain, rempli d’émotions et constitue une source d’inspiration constante, mais c’est aussi un milieu très commercial et opérationnel, ce qui me plaît énormément. En tant que grande entreprise, si nous réussissons, nous pouvons faire une grande différence dans la vie de nos centaines de milliers de clients. La plupart de nos clients sont des entrepreneurs qui ont choisi cette profession par vocation et gagnent leur vie grâce à leurs petites entreprises qui emploient des millions de personnes à travers le monde. Cela fait maintenant près de dix ans que je travaille dans ce domaine, et en tant que présidente de la division professionnelle chez Coty, j’ai la chance de pouvoir combiner ma passion personnelle avec ma profession. Je me sens privilégiée d’avoir trouvé mon Ikigai, où ma passion, ma raison d’être, ma profession et ma vocation ne font plus qu’un. Quel est votre Ikigai? Comment pouvez-vous accéder à cet endroit magique et vivre votre passion?

2. La plus grande discussion de carrière que vous aurez dans votre vie se passera à la maison et non au travail. 

Lors des discussions de mentorat, on me demande souvent des conseils sur la manière d’aborder les choix et rôles de carrière ou encore la mobilité géographique. Mon conseil à la personne en question est toujours, sans exception, d’avoir d’abord une réflexion profonde avec soi-même et avec son partenaire, s’il/elle en a un. Je suis convaincue que si on prendre le contrôle de sa vie, de son cheminement de carrière et de décisions clés, cela commence vraiment par s’interroger sur soi-même et ce que l’on veut, que l’on soit seul(e) ou en couple. Que signifie le succès pour vous ? À quoi voulez-vous que votre vie ressemble et qu’allez-vous faire pour cela? Votre patron, vos mentors et sponsors ne jouent qu’un rôle de soutien dans la réalisation de cette vision. Dans mon cas, l’un des choix clairs que mon mari et moi avons fait très tôt dans notre relation était que nous souhaitions tous les deux avoir un travail satisfaisant et fonder une famille. Ce choix impliquait de trouver des solutions pour gérer nos deux carrières sans faire trop de compromis. Et nous avons réussi, après presque vingt ans, aucun de nous deux n’a jamais vraiment dû abandonner son travail l’un pour l’autre. Mais cela nous a amenés à prendre d’autres décisions difficiles en cours de route.

Travaillant dans la vente dans un domaine très spécifique, mon mari avait besoin de maîtriser la communication. Ma mobilité géographique s’est donc concentrée sur les pays francophones. Au cours des vingt dernières années, la carrière de mon mari s’est principalement déroulée en France alors que nous vivons à Genève, en Suisse. Par conséquent, nous avons eu un train de vie un peu décousu. C’est pourquoi nous nous sommes toujours soutenus et il était indispensable pour nous deux de passer du temps avec notre fille, seuls, tous ensemble, mais aussi tous les deux. Maintenant, je crois vraiment que c’est le secret des couples qui durent car c’est toujours un plaisir de se retrouver! Tout cela est le résultat d’une décision que nous avons prise il y a longtemps. Il a fallu du courage, beaucoup d’organisation et de créativité pour que ça fonctionne, mais tout a commencé avec nous et ce à quoi nous voulions que notre vie ressemble. Maintenant il faut se poser la question, à quoi voulez-vous que votre vie ressemble?

3. Ce n’est pas qui vous êtes qui vous empêche d’avancer, c’est qui vous pensez ne pas être. 

Mon dernier conseil est lié à une situation où j’ai failli passer à côté d’une belle opportunité, simplement parce que je ne me voyais pas encore «prête» pour ce rôle. Au cours de ma carrière, j’ai appris à m’imposer et à exprimer clairement mon intérêt pour des postes différents, mais à ce moment précis, il a fallu que quelqu’un d’autre croie en moi et me pousse à aller de l’avant.

Voici ce qui m’est arrivé. Alors que je me préparais à partir avec ma famille pour les vacances de la Toussaint, mon patron de l’époque m’annonce qu’il quitte l’entreprise car il s’était vu proposer un meilleur poste dans une autre entreprise. Il me dit que nous discuterons du plan de relève et de la façon dont nous le ferons fonctionner une fois que je serai rentrée de vacances. J’étais contente pour lui, mais j’étais aussi un peu inquiète. Comment allions-nous le remplacer? Que pouvions-nous faire pour nous assurer que l’équipe et l’entreprise ne souffrent pas de ce départ? Pendant mes vacances, j’ai imaginé tous les scenarios possibles concernant la façon dont nous pouvions gérer son départ, à l’exception d’un seul. Il ne m’était jamais venu à l’esprit que je pouvais être la personne qui le remplace! Pourtant, c’est exactement ce qui est arrivé. Quand je suis revenue, mon chef m’a appelée dans son bureau et m’a dit qu’il voulait que je prenne la relève. Il a énuméré toutes les raisons pour lesquelles il pensait que j’étais la bonne personne pour ce poste. C’est seulement à ce moment-là que j’ai pris conscience de la situation. À ce jour, je lui suis infiniment reconnaissante d’avoir cru en moi plus que je ne croyais en moi-même.

Ce que je veux dire par là c’est que nous avons souvent une vision quelque peu déformée de nous-mêmes et de nos capacités. Je ne dis pas qu’il faut être arrogant ou avoir une estime trop haute de soi, mais il faut se fier à la réalité, aux retours des gens et savoir s’auto-évaluer. Il ne faut pas se ranger dans une catégorie et ne plus en bouger, il faut plutôt se concentrer sur ce que vous pensez ne pas être et chercher à le devenir! Cela peut être particulièrement vrai pour les femmes: pour une raison ou une autre, nous avons tendance à avoir moins confiance en ce dont nous sommes capables, bien que nous soyons capables de beaucoup!

Conseils bonus 

Enfin, voici quelques conseils supplémentaires des membres du groupe, qui m’ont particulièrement plu et auxquels je peux très bien m’identifier : Prenez des vacances. Voyagez, collectionnez des souvenirs et faites des expériences. Dormez avant de prendre des décisions importantes. Le bon jugement vient de l’expérience et l’expérience vient souvent d’un mauvais jugement. Vous manquez toutes les opportunités qui se présentent à vous? Soyez audacieux(se) et osez. Et mon conseil préféré, que je cite souvent: Faites confiance à votre coiffeur bien plus qu’à votre banquier.


Coty Professional Beauty est l’un des leaders mondiaux des produits de beauté pour les professionnels. Parmi les marques les plus connues du groupe figurent notamment Wella Professionals, System Professional, Nioxin, Sebastian Professional, Londa Professional, Sassoon Professional, Clairol Professional, Wella Color Charm, OPI et ghd.

Contributions