Tagsdroit

Mon mari a contracté des dettes, est-ce que je risque de devoir les payer à sa place?

Droit du travail, de la famille ou des sociétés… Femmes Leaders répond à vos questions juridiques, en partenariat avec Legalonline, société de service juridique et de mise en relation avec des avocats. Aujourd’hui, le point sur les risques d’être liée par les dettes contractées par son conjoint.

Lorsque l’on est marié sous le régime de la participation aux acquêts, ce risque existe bel et bien.  En effet, la loi prévoit qu’un époux représente l’union conjugale pour les besoins courant de la famille pendant la vie commune.

Cela signifie par exemple que si votre époux achète une voiture destinée au couple, vous devenez automatiquement liée par la dette qui a été contractée par votre conjoint, et le garage peut alors se retourner contre vous afin d’obtenir le payement de la voiture.

Un critère important: l’intérêt du couple

Cela ne signifie néanmoins pas que tous les achats d’un conjoint engendrent automatiquement une dette pour l’autre. Le critère est celui de «l’intérêt du couple». Ainsi, par exemple si votre époux s’achète une montre de luxe, on pourra considérer que cela n’entre pas dans l’intérêt du couple et vous ne serez alors pas tenue de payer ce bijou si votre mari ne parvient pas à s’acquitter du prix de son petit plaisir…

Voici une liste non exhaustive des achats qui entrent en principe dans le cadre de l’intérêt du couple :

  • L’écolage et la formation des enfants
  • Les soins corporels
  • Certaines assurances
  • Les médicaments courants
  • Le logement de famille et de vacances
  • Le véhicule commun
  • Le mobilier
  • L’équipement de sport si celui-ci est pratiqué en famille

Retrouvez ce conseil et bien d’autres sur le site de Legalonline. Legalonline est une plateforme de service juridique en ligne qui vous aide à établir des documents juridiques et vous met en relation rapidement avec des avocats spécialisés prêt à assurer votre défense et répondre à vos questions par téléphone ou sur rendez-vous. Fondée en 2016 par Simon Ntah avocat au barreau de Genève, Legalonline est active dans neuf domaines du droit dont le droit du travail, le droit de la famille et le droit des sociétés.

Ce contenu est le fruit d’un partenariat entre Femmes Leaders et Legalonline. Les conseils n’engagent pas la responsabilité de Femmes Leaders, Bilan ou Tamedia.

Contributions