#MeToo, ça ne suffit pas

Militante, fille d’une activiste progressiste, la sénégalaise Bineta Diop était invitée du WEF cette année pour s’exprimer sur les droits des femmes. Pour Femmes Leaders, elle revient sur la question clé du harcèlement: la dignité des femmes.

Bineta Diop vient d’un continent où les femmes sont «résilientes, fortes», selon ses propres mots, et au cœur de l’économie, du commerce. Les femmes entrepreneures y sont notamment très nombreuses. La militante explique cependant que les combats féministes y sont en partie différents qu’en Europe. Les chiffres, cependant, reste le nerf de la guerre pour promouvoir l’égalité. La militante sénégalaise, – qui souligne que Davos a pris la mesure de #MeToo- explique que le hashtag ne suffit pas et qu’un long travail reste à faire par les féministes.

Analyses