Améliorer sa posture au travail éviterait de nombreux maux

La posture au bureau peut avoir de nombreux impacts sur la santé des femmes. (Image: DR)

Toutes les femmes souffrent un jour ou l’autre de problèmes de dos ou de périnée. Une nouvelle approche respiratoire permettrait d’éviter ces nombreux maux.

Une position assise durant une journée entière serait catastrophique pour le dos, le périnée et le bien-être en général selon le médecin et professeure de yoga Bernadette de Gasquet, auteur de la méthode posturo-respiratoire du travail des abdominaux (APOR). «Il ne faut pas être écrasée par la gravité si l’on ne souhaite pas avoir des problèmes de dos, de nuque ou de périnée», explique la spécialiste, auteure de nombreux ouvrages sur le sujet, qui conseille dès lors d’essayer de se redresser au maximum sur sa chaise, de pousser ses fesses dans le siège  et sa tête vers le haut en évitant de creuser le dos pour se tonifier au maximum.

Autre conseil: faire du stretching et des étirements dès que possible, de la marche rapide – éviter la course à pieds – et surtout ne jamais croiser ses jambes. Autre solution pour mieux se tenir: s’asseoir sur une «galette», sorte de ballon plat rempli d’air, plus haut devant,  qui nous forcerait à nous tenir droit. Cela fait plus de trente que la professionnelle milite pour changer les erreurs biomécaniques de l’accouchement, de la posture et du travail des abdominaux.

En effet, contrairement aux croyances populaires, les méthodes d’accouchement actuelles seraient catastrophiques pour le périnée des femmes. Tous comme les traditionnels «crunchs» en cours de gym, qui ne renforceraient pas notre sangle abdominale mais la «massacreraient».

Même des disciplines comme le Pilates ne seraient pas idéales pour le ventre des femmes, car il s’agit de garder le ventre en tension, de le serrer  en permanence. Ainsi, la méthode du docteure Gasquet recommande de miser sur l’expiration et surtout de ne jamais sortir le ventre pour respirer. Son approche corporelle a pour objectif de tonifier la sangle abdominale et les muscles du dos, de réhabiliter le plancher pelvien ainsi que d’améliorer la qualité de la respiration.

Ainsi, c’est tout au long de la journée qu’on peut soigner ses problèmes de dos : que ce soit au travail, assise devant son ordinateur, en cuisinant ou en conduisant sa voiture, il suffirait d’apprendre à mieux respirer pour renforcer ses abdos, prévenir la descente d’organes et l’incontinence ou encore éviter les ennuis de ballonnements et de constipation. Inspirée du yoga, l’approche posturo-respiratoire est destinée à toutes les femmes, sportives ou non, maman ou pas et de tous âges.

Ateliers à la HEdS et à l’hôtel Le Richemond
A Genève, la HEdS (Haute école de santé) organise une formation destinée aux professionnels physiothérapeutes, ostéopathes, chiropraticiens et médecins qui aura lieu les 25 et 26 mai 2018  dans ses locaux à Carouge. Bernardette De Gasquet interviendra en personne pour aborder les questions relatives aux abdominaux, à la respiration et à la posture. Le 19 janvier prochain, c’est Joëlle Bildstein qui organisera un atelier «The Belly Lab» ouvert au public sur cette thématique à l’Hôtel Le Richemond à Genève (inscriptions sur thebellylab.com). Cette ancienne sportive de haut niveau enseigne depuis une dizaine d’années la méthode APOR qui, certes, améliore la posture, mais permet aussi d’avoir un meilleur transit, une sexualité épanouie et un mental d’acier selon l’experte. «Avec le renforcement du plancher pelvien et la maîtrise de votre ventre, vous vous assurez une meilleure énergie au quotidien. Et pour 75% des femmes, quand le ventre va bien, la tête suit.» Un bien-être général qui améliore  aussi la qualité du travail, sans compter que «quelques semaines suffisent pour observer une amélioration générale de l’état de santé, un allongement de la silhouette et un affinement de la taille.»

Conseils